Poitevin-saintongeais ?!

La Toèle de façun doit l’intégralité de la traduction de son site en Parlanghe à Jean-Claude Baudon. De même que les précisions qui figurent ci-dessous. De quoi faire frétiller la toèle de joie!

Quelques précisions par rapport à la langue

Il existe de nombreuses variations d’orthographier le poitevin-saintongeais aussi appelé parlanjhe. L’orthographe choisie pour le site est accessible à des non-patoisants, le parler de cette langue étant particulier, il existe plusieurs façons d’orthographier les mots.

Prononcer le patois-charentais

La traduction phonétique proposée s’applique davantage à la parlanjhe de des régions Charentaises, la prononciation variant en Poitou et en Vendée.

gh, jh : g, j aspiré .

Exemple : abeurgher (recouvrir) se prononce entre abeurger et abeur’her , de même jholi (joli) se dit entre joli et ‘holi.


r : le r est toujours roulé comme la rota espagnole.


thi: analogue au ch doux allemand de Munchen .

Exemple : Thio gars, thielle feille (ce garçon, cette fille) se dira entre tcho et tio , tchelle et tielle.


un : se dit on tirant vers le an comme dans façun


an: se dit an tirant vers le on


in : c’est un in nasal


en, én : se dit in : ben bia ( bien beau)


i, y : aprés une consonne le l est mouillé

Exemple : piat (plat), serviabye (utilisable)

le L : se prononce Y


ai, é : se dit selon la localité aï, aé, é, è


au : se dit selon la localité au, ao


Comme me l’a précisé le traducteur, l’accent lié au parlanghe ne peut être transcrit, c’est une langue chantante et vive qui peut être saccadée pour finir en trainant, le tout en modulation dans la timbre de voix, du grave à l’aigu.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut